Riz rouge dietetique

Boutique dietetique 95 youtube

La levure de riz rouge a un nouveau concurrent sur le marché des compléments alimentaires censés aider à contrôler le niveau de cholestérol sanguin: le guggul. Des cas de toxicité pour le foie ont également été rapportés, ainsi que des éruptions cutanées.

Home Magazine Cardiovasculaire Cholestérol. Depuis plus de vingt-cinq ans les statines ont été prescrites aux patients présentant un taux de cholestérol sanguin trop élevé afin de diminuer leur risque de subir un accident cardiaque infarctus ou vasculaire AVC.

Laser clinics pigmentation review

Jamais en prévention secondaire Pour Pierre-Yves Rodondi il faudrait mieux encadrer la vente de ces produits, non seulement pour protéger les consommateurs, mais aussi pour avoir des chiffres sur la consommation réelle de cette levure.

Angine de poitrine. Articles sur le meme sujet. Parmi les mesures diététiques, la prise de compléments de riz rouge constituerait déjà une mesure efficace pour diminuer sensiblement sa cholestérolémie, au vu de ses nombreux avantages nutritionnels.

Une fois la fermentation terminée, le riz est soit vendu entier sous forme séchée, soit réduit en une fine poudre. Cette céréale peut être préparée et consommée de la même manière que le riz blanc ou alors être utilisée pour colorer une grande variété de produits alimentaires comme le tofu mariné, le vinaigre de riz rouge,… En plus de ses usages culinaires, le riz rouge est également utilisé en médecine traditionnelle chinoise pour améliorer la circulation, soulager les troubles gastro-intestinaux et prévenir la diarrhée.

On trouve également sur le marché des compléments à base de poudre de riz rouge. On trouve dans le commerce du riz brun ou entier et du riz blanc complètement débarrassé de son enveloppe et, par conséquent, presque dénué de vitamines et de minéraux.

Toutefois, malgré sa supériorité sur le riz blanc, le riz brun est peu consommé dans le monde, en raison de la saveur rance qu'il prend quelques mois après avoir été récolté.

Cette saveur vient de ce que les acides gras polyinsaturés, dont le son est riche, rancissent lorsqu'ils entrent en contact avec l'air. Ce procédé a le double avantage d'en faire un produit extrêmement stable qui cuira de façon très homogène quels que soient les talents du cuisinier, et de préserver en partie les nutriments, qui, durant l'étuvage, migrent vers le coeur amidonné du grain.

Les différentes variétés correspondent aussi aux endroits où elles sont cultivées et consommées. Au Japon, en Chine, en Inde, en Thaïlande, au Vietnam, au Laos, au Bhoutan, en Afrique, on a ses grains préférés : riz rouge des haut plateaux d'Afrique ou des contreforts de l'Himalaya, pourpre de Thaïlande, noir de Chine, riz au jasmin du nord-est de la Thaïlande, riz botan à grains moyens pour la confection des sushis japonais, et enfin riz au bambou de la province chinoise de Yunnan, spécialité datant de plus de ans qui se prépare en infusant dans le grain, durant le polissage, de la chlorophylle provenant de jeunes plants de bambou, ce qui lui donne une fraîche coloration verte.

Le riz sera consommé le plus frais possible, dans l'année de sa récolte pour le moins.

Avec l'âge, le grain durcit, devient plus ferme et moins collant. Il perd de son humidité et fend plus facilement à la cuisson. Quant aux riz aromatiques, ils s'éventent en vieillissant. Seule exception, le riz basmati, qui gagne en texture et en saveur au bout d'un ou deux ans de séchage.

Riz rouge dietetique

Comme le son rancit facilement, la durée de conservation du riz entier ne dépasse pas six mois; au-delà, on conseille de le garder dans la partie la plus froide du réfrigérateur en veillant à ce qu'il ne prenne pas l'humidité. Cela est vrai pour les rouges, les noirs et les pourpres, qui sont des riz à grains entiers.

Le riz blanc sera conservé dans un contenant hermétique, au placard ou dans la dépense. Il faut rincer le riz pour le débarrasser de son surplus d'amidon et des résidus. Rincer jusqu'à ce que l'eau soit claire. Il permet de réduire le temps de cuisson de quelques minutes, mais surtout, il a pour effet d'améliorer la texture du riz, l'intérieur et l'extérieur du grain cuisant de façon simultanée et homogène.

Un trempage d'une heure permet de cuire le riz blanc en 6 à 8 minutes en moyenne, tandis qu'il en faut normalement Bien qu'il ait été cuit auparavant, le riz étuvé demande une cuisson un peu plus longue : 20 minutes si on ne l'a pas fait tremper, 12 autrement.

Regime dietetique contre la goutte traitement

Le riz entier cuit en une heure, un peu moins si on le faire tremper de quatre à huit heures.