Augmentation mammaire sur dijon

témoignage augmentation mammaire dijon

A travers ce site, le Dr Ochalachirurgien diplômée en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétiquerépond à vos interrogations concernant les actes de chirurgie ou de médecine esthétique.

Le Dr Ochala vous recevra pour une consultation spécialisée, à Dijon, en centre-ville, au sein de la Polyclinique du Parc Drevon.

Je consulte le lundi, le jeudi et le vendredi sur rendez-vous à la Polyclinique du Parc Drevon [ 18, Cours Général de Gaulle - Dijon ]. Botox, acide hyaluronique… les injections de ces produits résorbables sont les actes de médecine esthétique les plus pratiqués en France.

Bienvenue en Chirurgie Esthétique A travers ce site, le Dr Ochalachirurgien diplômée en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétiquerépond à vos interrogations concernant les actes de chirurgie ou de médecine esthétique.

L’AUGMENTATION MAMMAIRE

Chirurgie du Visage Lifting, paupières, rhinoplastie Par ailleurs, les prothèses mammaires en gel de silicone nécessitent un suivi clinique et radiologique plus rigoureux.

Pour obtenir un sein harmonieux naturel, il est préférable de choisir un volume pas trop important. Elle dure entre une heure et une heure trente, généralement sous anesthésie générale. Pour ces deux voies d'abord, les prothèses peuvent être placées devant ou derrière le muscle grand pectoral.

Augmentation mammaire sur dijon

Les incicions mesurent entre 2 et 4 cm. S'il existe une ptose mammaire associée, celle-ci peut être corrigée dans le même temps opératoire qu la mise en place de l'implant. Mais dans ce cas, la rançon cicatricielle est plus importante. Il faut en effet, comme pour la correction des seins tombants, réaliser une cicatrice autour de l'aréole, verticale sous l'aréole et horizontale dans le sillon sous-mammaire. Ceci réduit les douleurs postopératoires et minimise les hématomes.

Un premier pansement est mis en place qui est retiré au bout de quelques jours.

Specialiste augmentation mammaire montreal

La cicatrice s'estompera normalement dans les 12 mois qui suivront. Un suivi régulier est donc souhaitable et des réinterventions seront nécessaires pour changer les prothèses. Des complications propres à la chirurgie mammaire peuvent survenir : infection, hématome, altération de la sensibilité du mamelon et du sein, cicatrices hypertrophiques, voire chéloïdes, etc.

Un épanchement séreux tardif rare peut survenir et imposé un bilan à la recherche d'un lymphome.